mots
Laisser un commentaire

morsure

j’ai fait un rêve
un lion m’a mordue
bizarrement c’était bon
autant que cuisant

puis j’ai fui
peur d’être hachée menu
il était beau il était fou
c’eut été un doux suicide

sur ma peau, sa trace
je la couvre de teint
je refais de la peau
je regarde ailleurs

et j’ai rêvé que je rêvais
de sa crinière fabuleuse
on courait la savane en riant
on dansait l’électro

son regard acier me couvait
gazelle éprise et transie
son sourire me mordait
me mordait

et je riais, éblouie
le corps meurtri
je glissais à demi
vers un éden de néant.

je me réveille
un coin de peau me gratte
les rêves sont bizarres
un morceau de coeur y est resté.

Cette entrée a été publiée dans : mots
Avec les tags : ,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s